Marches du Sud Quercy. Premières impressions de Dominique Marin maire de Castelnau et nouveau conseiller départemental

Actu Lot – La vie quercynoise n°3946 du jeudi 1er juillet 2021
© Marie-Françoise Plagès

Au lendemain des résultats des élections départementales, le binôme Catherine Marlas et Dominique Marin pour le canton des Marches du Sud Quercy, goûte sa victoire.

Catherine Marlas, Dominique Marin pour le « Lot en commun » et leurs remplaçants © DR.

À peine, la soirée électorale passée, Dominique Marin, le maire de Castelnau-Montratier et nouveau conseiller départemental pour le canton des Marches du Sud Quercy, est déjà dans les dossiers courants de la commune au lendemain des élections départementales ce lundi 28 juin 2021.

Entre deux dossiers, il a bien voulu donner ses premières impressions.

« Je me suis lancé dans ces élections Départementales car j’ai pu voir qu’il y avait un grand potentiel et un besoin d’améliorer les liens (communication, visibilité, interaction…) entre les différentes institutions comme l’intercommunalité et la municipalité. Le Département a aussi de nombreuses compétences et après avoir rencontré Catherine Marlas et Serge Rigal, qui avait la même philosophie que moi, je souhaitais leur apporter mon soutien ».

Dominique Marin

Échelons vite gravis

Si rien ne prédestinait Dominique Marin à se lancer dans différents mandats : municipal, intercommunal et départemental, il a gravi en quelques mois plusieurs échelons. Les résultats du dimanche 27 juin 2021 ne laissent pas de place au doute, la liste sous la bannière « Lot en commun » solidaire de Serge Rigal, remporte 68,88 % des voix, face à la liste écologiste avec un résultat de 31,12 %. Le canton des Marches du Sud Quercy compte 9 835 inscrits et 49,55 % des électeurs sont venus voter, les votes blancs représentent 8,31 % et le taux d’abstentionnisme se chiffre à 50,45 %.

Comment expliquer l’abstention ?

Le taux d’abstention, même s’il est moindre par rapport au premier tour (52,26 %) peut s’expliquer de diverses manières. « Il ne faut pas analyser ce taux d’abstention sous un seul regard mais bien sous plusieurs. L’épisode Covid en est un. Ensuite le fait d’avoir changé de dates, de mettre deux élections en même temps, n’a pas permis d’avoir une bonne visibilité. Ça a manqué de clarté pour la plupart. Les gens ont baissé les bras aussi face à la politique politicienne. Et malgré les cinq listes présentent sur le canton, certains n’ont pas su trouver un candidat qui leur convienne » précise Dominique Marin.

Dans cette nouvelle aventure départementale qui l’attend, il souhaite avoir une partie active dans « les métiers de la santé et se pencher sur le problème de la désertification médicale. Il faut vraiment s’en occuper et tous les corps de métiers concernés en même temps. C’est ce qui m’importe pour le moment. J’aimerais également apporter mes compétences pour identifier ce qui nous empêche de réaliser certains projets » conclut-il.

Marie-Françoise Plagès

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.