Cahors. Un atelier galerie s’installe et présente l’exposition « Chanson de gestes »

Actu Lot – La vie quercynoise n°3954 du jeudi 26 août 2021

L’atelier galerie de Estelle Marlier vient de s’installer au 295 quai Champollion à Cahors et accueille une première exposition jusqu’au 2 octobre 2021.

©Marie-Françoise Plagès

Le 295, quai Champollion au bord du Lot à Cahors, est comme une invitation à un voyage, une escale.

Estelle Marlier dans son atelier galerie quai Champollion à cahors dans le Lot. (©MF. P.)

C’est un tout nouveau lieu qui vient d’ouvrir en cet été 2021 au 295, quai Champollion. Face au Lot et au moulin Saint-James, l’atelier partagé par Jacques Trouvé et Estelle Marlier est un espace cosy où l’art peut se poser tout en échangeant avec les artistes, les voir travailler ou profiter d’un bel espace d’exposition. Enfin l’art se dévoile dans de larges espaces.

Jusqu’au 2 octobre 2021, les murs de l’atelier galerie présentent une série de peintures d’Estelle Marlier sur le thème « Chanson de gestes ». Il fait écho à des récits racontant des épopées héroïques comme la Chanson de Roland ou la Légende du roi Arthur. Ces histoires chevaleresques narrent souvent des valeurs de courage. L’artiste a utilisé le titre mais n’a pas cherché à en transcrire toutes les valeurs symboliques dans sa peinture.

Incursion dans le Moyen âge

« Mon univers est vraiment issu de tout ce que je rencontre ou expérience que je fais dans la vie au quotidien. Le sujet est pratiquement toujours au second plan. C’est pourquoi j’aime travailler souvent des séries. C’est une façon de se remettre en question et d’aborder différents angles pour structurer ou restructurer une peinture. Le thème « Chanson de gestes » correspond en fait à un genre littéraire du moyen âge. Dans cette série, d’environ une trentaine de tableaux, je n’ai pas voulu exprimer un seul geste mais des gestes plus empreints d’émotion : défi, dédain, dégoût… »

précise Estelle Marlier tout en faisant visiter la galerie.

Elle explique en détail la façon d’aborder et de construire son tableau. Ils sont comme des photographies avec des plans d’ensembles, d’autres où l’artiste a saisi un détail d’une posture, un enchevêtrement de corps. Elle zoome et dézoome selon ce que lui raconte le tableau. Ici on distingue des esquisses de bannières, des lances, des visages, des corps emmêlés ou bien des lignes d’horizon plus abstraites remémorant les rangs des armées prêtes à partir en guerre.

Une aventure moderne

Pour exprimer sa propre épopée, Estelle Marlier s’est également laissée inspirer par des enluminures, des gravures. Les sujets, les couleurs, les postures et gestes ont tous leurs propres histoires alors Estelle Marlier et Jacques Trouvé vous proposent de partir dans une aventure moderne à travers cette exposition.

Prochains rendez-vous de l’atelier galerie

Prochainement : samedi 9 octobre 2021 lecture par Bernard Marlier de » Novecento pianiste » de Alessandro Baricco. Dimanche 10 octobre journée portes ouvertes des ateliers d’artistes d’Occitanie organisées par la Région ; et Estelle Marlier propose un stage de dessin le week-end des 23 et 24 octobre 2021.Contact et renseignement : estelle-marlier.odexpo.com ou jacques-trouve.odexpo.com ou 06 40 59 12 20.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.