Castelnau Mtier. Quatre jeunes femmes, engagées volontaires chez les pompiers

Actu Lot – La vie quercynoise n°3975 du jeudi 20 janvier 2022
© M-F Plagès

Quatres nouvelles recrues, des jeunes femmes entre 18 et 22 ans, ont grossi les rangs des pompiers de Castelnau-Montratier. Elles témoignent.

Trois des quatre nouvelles recrues chez les pompiers de Castelnau-Montratier : Emma, Doriane, Charline avec Bernard Cambe, chef de centre. (©M-F. P. / Actu Lot)

Pour la deuxième année consécutive, les sapeurs-pompiers de Castelnau-Montratier sont privés de leur cérémonie de la Sainte-Barbe. Pour le moment rien n’est défini quant au report de cette journée. Donc pour le bilan de l’année 2021 des interventions, la remise des grades et des galons il faudra patienter.

Fin 2021, le centre de secours de Castelnau a accueilli de nouvelles recrues, des jeunes femmes du canton qui ont bien voulu parler de leur engagement de sapeur-pompiers.

À lire aussi

Entre 18 et 22 ans

La brigade de Castelnau-Montratier comprend actuellement 24 sapeurs-pompiers volontaires dont 4 jeunes femmes très motivées : Emma Bonnemort (18 ans), Doriane Dusson (22 ans), Charline Héliot (18 ans) et Ainhoa Guitierrez (22 ans). Du haut de leur jeune âge, ces jeunes femmes marquent déjà leur détermination et argumentent avec conviction ce qui leur a fait choisir cet engagement de tous les instants. Emma a intégré la brigade il y a deux ans et les trois autres sont arrivées en fin d’année 2021.

Installés au sein du centre de secours, le capitaine Bernard Cambe, Emma, Doriane et Charline se sont confiés, Ainhoa ne pouvait pas être présente, mais ses camarades n’ont pas manqué de citer également sa forte motivation de faire partie intégrante de ce centre de secours.

Une grande famille

La convivialité, l’écoute, l’attention sont des valeurs que les sapeurs pompiers volontaires prônent depuis toujours. Alors l’intégration de ces jeunes femmes, considérées comme des égales lors des interventions, s’est faite tout naturellement. Toutes unanimement soulignent qu’elles ont été très bien accueillies. La jeunesse de ce centre de secours rend optimiste Bernard Cambe, entré à la brigade de Castelnau depuis plus de 32 ans : « le centre est plutôt jeune. Actuellement on arrive avec les effectifs à remplir notre devoir de sapeur-pompier. Mais on recherche toujours des jeunes pour garder un bon dynamisme. C’est très encourageant de voir des jeunes s’engager. Mais avant de les « envoyer sur le front » nos quatre dernières reccrues ont dû suivre une première formation « prompt secours ». Après la validation elles enchaînent une 2e formation en tant que stagiaire au Véhicule de Secours et d’Assistance aux Victimes. Il y a toujours un cursus de formation chez les pompiers. En fonction de leurs formations, elles acquièrent de nouvelles responsabilités, de nouvelles compétences. On remarque également que dans les centres de secours, de plus en plus de filles se présentent pour devenir sapeur-pompier». C’est en étant tout à fait conscientes du poids de la responsabilité, des astreintes, des gardes que ces jeunes femmes se sont engagées au sein de la caserne de Castelnau.

Emma raconte son parcours : « depuis un moment je voulais être dans l’action mais dans le sens où je voulais aider les autres. Le faire sur ce territoire est très important pour moi. C’est lors d’une journée de présentation des métiers que je me suis intéressée pour devenir sapeur-pompier. Une fois que l’on est dedans, on ne peut pas reculer ».

Avec un enthousiasme communiquant Doriane poursuit « je suis infirmière et en tant que telle au sein de la caserne. Après mes études je souhaitais concilier mon travail et mettre à profit mes compétences. C’est une sorte de continuité par rapport au travail que j’exerce. J’ai trouvé mon rythme de vie entre travail et engagement. Je ne regrette absolument rien ».

Charline, plus timide mais bien déterminée précise : « je suis depuis 4 ans dans le parcours des Jeunes Sapeurs Pompiers et j’ai voulu continuer. Quand on est aux JSP, on aime rester dans les petites casernes. C’est une grande famille les pompiers. On se connaît tous, et il y a beaucoup d’entreaide. Pour ma part j’arrive à trouver un juste milieu entre mes études et le bénévolat que j’assure à Castelnau».

Un accueil bienveillant

Des têtes bien pensantes qui font preuve d’une grande maturité. Lors des interventions jusqu’à présent personne ne les a regardées avec condescendance bien au contraire. « Souvent les gens nous posent des questions plutôt bienveillantes à notre égard. Est-ce que ce n’est pas trop dur pour nous ? Comment avez-vous fait pour rentrer chez les pompiers ? Jamais ils ne mettent en cause nos compétences » précise Doriane. La confiance est de mise autant pour les personnes assistées que leurs collègues. « Dans cette caserne il y a une bonne ambiance et une bonne cohésion de groupe. Toutes nous avons été très bien accueillies. Le chef de centre est également très fédérateur » rajoute Emma.

Le chef de centre, Bernard Cambe, est très confiant quant à l’avenir. « Cette année nous devrions avoir également 3 nouvelles recrues au 1er semestre. Je reste optimiste pour le maintien de ce service dans nos communes qui devrait perdurer encore quelques année et avec cette jeunesse qui arrive je suis assez confiant. Le seul petit bémol pour notre centre, c’est la disponibilité en journée. Mais peut-être que les nouvelles recrues arriveront à pallier ces interventions. »