Castelnau Mtier. Effervescence au Sasori karaté

Actu Lot – La vie quercynoise n°3990 du jeudi 5 mai 2022
©M-F P.

Un stage intensif de préparation aux championnats de France avait lieu avec le Sasori Karaté de Castelnau-Montratier, en présence d’un invité à part : le député Pradié en campagne.

Le groupe de stagiaires du Sasori Karaté de Castelnau-Montratier dans le Lot avec les formateurs et le député Aurélien Pradié. (©DR)

Samedi 30 avril 2022, les compétiteurs du Sasori Karaté Club de Castelnau-Montratier suivaient, dans l’après-midi, un stage « intensif » animé par Rachid Berrakama, en vue du prochain championnat de France.

Une journée « de révision » où il est passé en revue la plupart des cas de figure que les karatékas peuvent rencontrer lors de ce genre de grande compétition.

Même si seuls Lucien et Amélie vont porter haut et fort les couleurs de Castelnau-Montratier pour le championnat de France junior, samedi 7 mai 2022 à Cesson Sévigné (35), toutes les graines de champion étaient présentes sur le tatami, des plus petits aux plus grands.

Bientôt des compétitions internationales ?

Avant de débuter la séance, Philippe Beaumont, rappelait que dernièrement « les 13 petits samouraïs (Alan, Sarah, Manon, Lola, Mathéo, Martim, Cléore, Toni, Victor, Anaë, Aimé, Mao, Louis) du club sont tous revenus, mi avril, avec des médailles de la Coupe Départementale 82 en kata et combat. La relève est là et ils ont tous fait du bon travail. Aujourd’hui, je vous annonce que l’année prochaine, la sasori envisage, de s’inscrire dans des compétitions internationales ».

Préparation intensive

Ensuite, Rachid Berrakama a enchaîné échauffement, mise en situation, kumité, conseils, sans relâche pour que tous sentent bien l’importance de se préparer. « Quand on monte au championnat de France, il faut être bien préparé, ce n’est pas si facile et cela ne ressemble pas aux compétitions dont vous avez l’habitude. Au championnat les compétiteurs sont bien aguerris. Et je veux souligner aussi que le binôme coach-compétiteur est essentiel dans le déroulement d’un combat. Le travail qui fera la différence tient à 80 % du karatéka et à 20 % des coachs. Ne l’oubliez pas ».

Le député Pradié en visite

En fin d’après-midi, une petite pause s’est imposée au dojo. Le député, Aurélien Pradié, tenait à venir saluer tous les champions du dojo, qui remportent depuis longtemps de nombreuses coupes. Mais au-delà de leurs médailles, le député saluait également, leur engagement, la fierté qui incombe au département ainsi que les valeurs de cet art martial.

Et pour motiver le moral des troupes, la venue d’un élu a été fortement appréciée.

Pour le coup, les karatékas ont fait une démonstration de la pratique du karaté. Lucien et Amélie, qui iront disputer le championnat de France, ont montré toute la puissance du karaté au travers d’un kumité (combat), de son côté Emma qui s’est fortement distinguée, dans la catégorie cadette, au championnat de France a exécuté à la perfection deux katas de haut niveau. Sûr que ces jeunes forcent l’admiration.

Dans l’attente d’aller disputer le championnat de France, les entraînements sont toujours de rigueur et plus que jamais sur les tatamis castelnaudais.

Marie-Françoise Plagès