Lot. Hommage à André Valmary ancien maire de Castelnau Montratier

Actu Lot – La vie quercynoise n°3991 du jeudi 12 mai 2022
©M-F P

André Valmary, maire de Castelnau-Montratier de 1981 à 2001, est décédé le 2 mai 2022. Hommage à un homme qui a changé le visage de sa commune.

André Valmary, ancien maire de Castelnau-Montratier dans le Lot de 1981 à 2001, décédé le 2 mai 2022. (©DR)

Depuis 1965, en tant que conseiller municipal et durant 21 ans, à la tête de la municipalité de Castelnau-Montratier, dans le Lot, André Valmary n’a cessé d’œuvrer pour son village où il est né un lundi 16 juin 1930. Il s’en est allé lundi 2 mai 2022.

Lors de la cérémonie de ses obsèques qui s’est déroulée en l’église de Castelnau jeudi 5 mai 2022 à 15 h, c’est une foule immense qui est venue lui rendre un dernier hommage.

L’inhumation, quant à elle s’est faite dans la stricte intimité familiale au cimetière de Lacabrette, comme il l’avait souhaité.

À lire aussi

Une vie toute tracée

Après un baccalauréat, une licence en Droit, l’école de Notariat à Toulouse et l’école Nationale des Impôts à Paris où il commence sa carrière professionnelle de 1953 à 1962, André Valmary décide de revenir sur sa terre natale en juin 1962 pour prendre ses fonctions dans l’office notarial de son père, à Castelnau-Montratier.

Il s’était marié auparavant, le 22 juin 1957, avec Yvonne Boncompain. De leur union sont nés 5 enfants : Martine, Jean-Luc, Yves, Cécile et Vincent. Puis 11 petits-enfants et 3 arrières petits-enfants sont venus remplir de rire et de bons moments partagés leurs vies à tous les deux. Et chez les Valmary le sens de la famille est très présent et palpable lorsqu’ils racontent leurs souvenirs. André et Yvonne seront restés 65 ans mariés.

Dévoué à sa commune

Ce qui ne fait guère de doute, c’est que toute sa vie aura été vouée au développement de sa commune.

En 1965, l’opportunité se présente pour lui d’entrer au conseil municipal. Son rôle de conseiller, il l’exercera de 1965 à 1981. Il a ainsi pris le temps d’appréhender tous les rouages, les problématiques inhérentes à la gestion d’une commune.

Puis durant 3 mandats, il sera le maire, de 1981 à 2001. Il a travaillé, en grande partie, au déploiement de Castelnau-Montratier. La liste est loin d’être exhaustive et chronologique mais avec Renée-Marie Guibert, ils ont créé la bibliothèque municipale, devenue depuis lors, médiathèque intercommunale. L’association des Amis de la Maison Jacob s’est adjointe à cette structure. Elle organisait de nombreux événements culturels (exposition, conférence…) aujourd’hui l’association continue cet engagement de la première heure.

Le centre de secours des pompiers a vu le jour sous sa municipalité, ainsi que la création de la salle des fêtes, des tribunes du stade de Moussur, la consolidation de l’église, le classement de l’orgue, l’aménagement de la maison de retraite, bien avant la construction du nouvel Ehpad.

« Il a remonté le club de foot, alors qu’il ne jouait pas, avec Robert Bachié. Il a redynamisé le village » confie Vincent. Ses fonctions ne s’arrêtaient pas là puisqu’il a été président du S.I.C.T.O.M des Marches du Sud Quercy depuis sa création en 1985 jusqu’en 2001, puis président de la communauté de communes de Castelnau-Montratier de janvier 2000 à avril 2001, vice-président du S.I.V.O.M du canton de Castelnau-Montratier, président du Centre Départemental de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de 1982 à 1995. Son engagement lui aura valu d’avoir la reconnaissance d’être maire honoraire le 7 juin 2001 et il a reçu la médaille d’argent régionale, départementale et communale en juillet 1994.

Les arts et l’histoire locale

André Valmary avait un goût prononcé pour la belle littérature.

Vincent, Cécile et Yvonne se rappellent : « il aimait beaucoup la poésie et pouvait réciter des poèmes. Il avait une grande mémoire que ce soit pour l’histoire locale ou pour les familles castelnaudaises. D’ailleurs, il aimait beaucoup échanger sur ce sujet ». Son intérêt pour l’histoire locale lui vaudra l’avis d’associations soucieuses de trouver des renseignements précis sur des monuments, des édifices. L’Association Culturelle de Castelnau-Montratier éditera dans ses bulletins une douzaine d’articles sur : l’aménagement du foirail, la poste et les relais postaux, les notaires en France et en pays Castelnaudais, les moulins de Castelnau, la vie municipale à Castelnau au XIXe siècle, l’église Saint-Martin, l’histoire de Lacabrette, la Maison Jacob, l’orgue de l’église, la saga de l’eau, la donation Lacavalerie…

La musique a fait partie aussi de sa vie. Il suivait les concerts classiques et pendant plus de 15 ans avec Yvonne, ils sont allés suivre les conférences au musée Henri Martin.

« Il appréciait beaucoup la marche, ça lui permettait de méditer. D’ailleurs, lorsque nous allions dans les Pyrénées, on faisait de grandes marches et il était incollable sur le nom des vallées » souligne Cécile en évoquant ce souvenir.

« Passionné, cultivé et aimant la politique » sont les mots qui déterminent le mieux la personnalité d’André Valmary.

La Vie Quercynoise, pour lequel il aura été correspondant pendant plus de 20 ans, adresse ses sincères condoléances à sa femme Yvonne, à ses enfants, petits-enfants, proches et amis.