Castelnau Mtier. Paulette Calvet Méssien s’en est allée

Actu Lot – La vie quercynoise n°3997 du jeudi 23 juin 2022

Le 6 juin 2022 à 95 ans, une figure bien connue de Castelnau Montratier s’en est allé. Les obsèques de Paulette Calvet Méssien se sont déroulées le lundi 13 juin à 14 h à Castelnau Montratier.

© M-F Plagès
Paulette Calvet – Messien de Castelnau Montratrier, dans le Lot, nous a quittés le 6 juin 2022 © DR.

L’âge d’or de Castelnau

Pour toute une génération qui a connu la grande rue Gambetta grouillant de commerces, l’épicerie primeur de Paulette Calvet était bien réputée. C’était un des plus anciens commerces du village. Ses deux filles, Marie-Noëlle et Marie-Hélène se remémorent et confient quelques souvenirs « Maman est née à Castelnau le 5 août 1926. Elle n’a jamais quitté la maison familiale. Sa mémoire était ici, elle connaissait tout le monde, les personnes, les familles castelnaudaises et de la campagne ».

Zoom sur…

La vie à son époque n’a pas été simple, mais cela ne l’a pas empêché d’avoir une vie de famille et commerçante bien remplie.

« De souvenir de famille le magasin primeur Calvet existe depuis l’entre deux guerres. Il était alors tenu par nos grands-parents. À ce moment-là, la boutique a pris de l’ampleur puisqu’il a été décidé d’augmenter le potentiel du magasin en développant le coin épicerie. Le 28 janvier 1952, maman a épousé Ernest Méssien, mais elle a été veuve très tôt. Elle s’est beaucoup investie pour le magasin et le développer. Nous habitions tous dans la maison et nos parents et grand-parents ont été très présents et aimants. Vers 1974, maman a repris la boutique en son nom propre jusqu’en 1987 où l’heure de la retraite a sonné » se rappellent Marie-Noëlle et Marie-Hélène.

La retraite lui a permis de profiter un peu de la vie, car les contraintes d’un commerce ne laisse que peu de place à des loisirs. Paulette Calvet a été très soutenue par ses filles, dès les saisons froides, pour ne pas rester seule, elle a sillonné la France de Toulouse à Paris, entrecoupé de sorties à la montagne, d’excursion à Lourdes.. Toute sa famille l’a beaucoup entouré, enfants et petits-enfants. Mais en 2013, elle ne pouvait plus rester seule dans sa maison à Castelnau alors c’est la clinique des Minimes à Toulouse qui l’a accueilli. Marie-Noëlle se souvient « elle s’est très bien intégrée aux Minimes. Elle a participé à toutes les animations qu’il y avait sur place. Le loto était sa grande passion ainsi que le sport télévisé, le rugby en particulier. Et elle continuait de suivre toutes les actualités par le biais des journaux locaux sur la vie castelnaudaise. Elle était au courant de tout».

A ses filles Marie-Hélène et Marie-Noëlle, à ses petits-enfants, Florient, Nicolas et Benjamin, à ses arrières petits-enfants Camille, Lucas, Valentin et Capucine, la Vie Quercynoise adresse ses sincères condoléances.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.