Pern. Inauguration d’un logement Palulos, pour redynamiser le village

Actu Lot – La vie quercynoise n°3998 du jeudi 30 juin 2021
© M-F Plagès

A Pern, entre Cahors et Castelnau-Montratier dans le Lot, la Mairie a décidé de créer un logement social pour attirer de nouveaux habitants.

Les maires de Castelnau-Montratier et Pern inaugurent le logement social. (©Actu Lot / M-F. P.)

En présence des maires de Lhospitalet, de Castelnau-Montratier, d’élus et des artisans partenaires du projet, Bernard Michot, le maire de Pern procédait, vendredi 24 juin 2022, à l’inauguration d’un logement social pouvant accueillir une famille. Les représentants de la Préfecture, du Département, de la Communauté de Communes du Quercy Blanc et le maire de Cézac, qui devaient être présents pour cette après-midi, étaient excusés.

Ce projet a été axé afin de proposer une offre locative de type social permettant d’accueillir de jeunes parents avec enfants ou des familles monoparentales tout en proposant un logement de qualité. La municipalité a souhaité, par la concrétisation de cette rénovation d’un bâtiment ancien, donner plus de dynamisme à Pern. En effet, la commune jouit déjà d’un bon emplacement géographique et de structures comme l’école communale.

Là où l’aventure commence

Lors de son discours d’inauguration, Bernard Michot rappelait : « nous avons eu l’opportunité en 2019 d’acheter l’ensemble immobilier de deux belles maisons de village en pierres de taille jouxtant la mairie et de deux jardins pour un montant total de 165 000 €. Un achat que nous avons pu mener à bien uniquement grâce à un portage financier par l’Établissement Public Français. Deux bâtiments, deux projets. Celui qui nous occupe aujourd’hui a consisté en la création de ce logement de type Palulos (NDLR prime à l’amélioration des logements à usage locatif et à occupation sociale). Pourquoi avoir décidé d’un logement social ?

La période est difficile, tout particulièrement pour les jeunes couples. Tous n’ont pas la chance de disposer d’un terrain venant de leurs parents pour construire ou d’un salaire suffisant pour financer l’acquisition d’un terrain et la construction d’une maison. Et ces problèmes s’incrémentent avec les changements sociétaux, géopolitiques, écologiques et économiques actuels de nos sociétés. Je n’oublie pas non plus les familles en difficulté financière, passagère souvent et les familles monoparentales auxquelles il faut pouvoir proposer un logement, souvent rapidement et à un prix abordable ».

De plus, en créant un logement social de type Palulos, la municipalité optimise l’ensemble des aides qui sont mobilisables (Décote, EPF, État, Région et Département).

Mais attention logement social ne veut pas dire que l’habitation a été faite au rabais bien au contraire. Dans le souci d’apporter « l’égalité des chances » aux futurs locataires tout a été pensé afin de proposer toutes les fonctionnalités actuelles inhérentes à un bon logement.

D’ailleurs l’habitation est très spacieuse, lumineuse et comprend une cuisine intégrée. Comme l’inscription dans l’utilisation des énergies renouvelable est également une priorité de la municipalité, le logement est doté d’une chaudière à granulé de bois. Le maire en profitait pour évoquer que des futurs projets d’équipements de panneaux solaires pour la mairie et l’école sont à l’étude.

Côté financement

Un financement bien maîtrisé est le maître mot pour ce projet. Le coût total des travaux s’élève à 170 000 €. Il paraît difficile pour la commune d’assumer un tel financement. Aussi sont entrés en jeu différents partenaires financeurs : EPF (Décote de 15 000 €), État (DETR 50 000 €), Région (rénovation énergétique 5 000 €), Département (FAST achat + travaux 25 000 €), soit un total d’aides de 98 000 €. Il reste à charge pour la commune (42 %) pour partie couvert par un emprunt de 60 000 € (pour conserver la CAF), lui-même couvert par les loyers.

Bientôt un café multiservices

Serge Rigal, président du Département, ne pouvant être présent, c’est Dominique Marin, maire de Castelnau-Montratier et vice-président du Département qui se faisait l’écho de son message : « le logement est une des grandes ambitions du Département. D’ailleurs, nous soutenons de nombreuses rénovations de logements communaux. Il est important d’aider les Lotois les plus modestes afin qu’ils puissent acquérir l’aide à l’autonomie. Le budget du Département en matière de logements se monte à 2,8 millions d’€ ».

Après les discours, les chaleureux remerciements adressés également auprès des entreprises partenaires (Allo Seb, Ets Combebias, Ets Valmary, Peinture Déco 46, Ets Lalbertie, Henras Frère, Delort Alain, Ets Borras) le maire en profitait pour parler du projet de l’autre maison donnant sur la place de la mairie. « C’est un projet différent sur lequel nous travaillons : il s’agit de la création d’un café-restaurant-multiservices. En parallèle, nous menons une réflexion sur l’aménagement du centre-bourg, sa restructuration pour sécuriser sa traversée par la RD55, pour aussi une déprise du goudron omniprésent, avec toujours pour leitmotiv l’attractivité renforcée de notre commune. Une vision qui va au-delà de notre mandat. Une vision tournée vers notre territoire dans sa globalité. Une vision qui intègre l’ensemble de notre RPI Pern-Cézac-l’Hospitalet pour son développement cohérent et harmonieux ».

Attirer les familles mais aussi travailler sur l’attractivité du village sont des enjeux essentiels pour le développement de Pern.

Marie-Françoise Plagès

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.