Lot. L’exposition exceptionnelle des créations de la reine Margrethe II de Danemark à Cahors

Actu Lot – La vie quercynoise n°4001 du jeudi 21 juillet 2022

Une soixantaine d’œuvres, encore jamais exposée en France, de l’artiste-reine Margrethe II de Danemark est à découvrir jusqu’au 5 mars 2023 au musée Henri-Martin de Cahors.

© M-F Plagès
La famille royale découvre, l’exposition de la reine Margrethe II, présentée par Rachel Amalric, directrice du musée Henri Martin (© M-F P / Actu Lot.)

Au musée Henri-Martin, à Cahors, vendredi 15 juillet 2022, dans l’après-midi, le prince Joachim (fils de la reine Margrethe II), la princesse Marie, qui œuvre au département culturel de l’ambassade du Danemark en France, et leurs enfants, le prince Henrik et la princesse Athena de Danemark, ainsi que le prince Félix, ont présidé l’inauguration de l’exposition « Margrethe II de Danemark. Artiste-Reine ». Un événement puisque c’est la 1re fois que Sa Majesté Margrethe II de Danemark expose ses œuvres en France.

L’année du Danemark

Cette exposition s’inscrit dans le cadre de l’année du Danemark à Cahors, et du jubilé de la reine (50 ans de règne). Mise en scène sur quatre salles, les œuvres mettent à l’honneur les nombreux talents artistiques de Sa Majesté la reine de Danemark : peintures, découpage, broderie, scénographie, antépandium, création de costumes…

Ce n’est donc pas un hasard si cette exposition a lieu au musée Henri Martin de Cahors entièrement rénové après six années de travaux et dont la surface a doublé. La ville de Cahors, et son musée rendent ainsi hommage aux liens étroits qui existent entre la famille royale danoise et le département du Lot depuis des décennies. Mais si cette exposition est exceptionnelle, c’est aussi du fait du talent de la Reine. Un talent éclectique, divers, fait de périodes différentes et de motifs parfois peints en série.

D’ailleurs dans son discours inaugural, la princesse Marie, en évoquant les liens forts qui unissent la France et le Danemark, soulignait « L’art est une passerelle entre les peuples ».

Son attachement au Lot

La Reine entretient un lien fort avec le territoire lotois par son mariage, en 1967, avec Henri de Laborde, comte de Monpezat et Cadurcien. Le couple royal acquiert le Château de Cayx en 1975 pour en faire un lieu de villégiature estival et en exploite le domaine viticole. Cayx et les paysages alentours constituent une source d’inspiration pour la Reine. Son univers sobre et sincère puise également dans l’imaginaire et la culture populaire nordique. Elle aime notamment illustrer les contes d’Andersen.

Des univers multiples

L’exposition met en lumière ce rapport intime qu’elle maintient avec le Lot. Ses séjours dans la vallée lotoise lui permettent de se ressourcer et de créer en s’inspirant des paysages et en s’imprégnant de la lumière du Quercy. Fascinée par cette lumière si particulière, elle se joue des codes et la déstructure totalement pour créer des œuvres empreintes de douceur et de poésie. Certaines séries sont caractérisées par l’absence de toute représentation humaine. D’autres œuvres donnent à voir des représentations naturalistes, des paysages de son quotidien : parc du château de Marselisborg au Danemark, vignoble entourant le château de Cayx… D’ailleurs, la princesse Marie soulignait après la visite du musée « ça reflète son amour de la région. Et à chaque fois qu’elle est dans le Lot au château de Cayx, on voit vraiment qu’elle est inspirée par les couleurs, les paysages. Et les vues sur le château sont magnifiques » le prince Henrik rajoute avec un brin d’admiration dans la voix « l’exposition est une belle façon de présenter la variété des arts de ma mère ».

Le découpage et le collage sont également des techniques qu’elle apprécie particulièrement. Toute une salle est consacrée à cet art. La reine Margrethe II apprécie particulièrement la liberté qu’offre le papier et le réemploi dans la construction des œuvres permettant ainsi de raconter des histoires. Histoires ou croyances populaires, elle transmet grâce à une technique très structurée la magie et la féerie des contes qui ont accompagné son enfance comme « La Reine des Neiges » de Hans Christian Andersen.

Artiste accomplie

Artiste et reine, pas facile de par les fonctions et le protocole d’assumer les deux casquettes. Mais, dès que Margrethe II a su que l’art était une évidence pour elle, elle a dédié tous ses jeudis à la peinture. C’est ainsi qu’elle s’autorise à être artiste dans sa vie publique tout en assurant son rôle de reine face à ses sujets.

Depuis les années 1970, Sa Majesté pratique l’art du découpage, dessine, réalise des costumes pour la scène et propose des scénographies pour le théâtre. Les quatre salles du musée Henri Martin, regroupent ses arts pluridisciplinaires où Margrethe II laisse parler son imaginaire.

Depuis sa première œuvre en 1947, à l’âge de 7 ans (soucis dans un verre bleu) gardé précieusement par sa mère et au cœur de la 1re salle de l’exposition, le désir de s’exprimer par la peinture n’a plus quitté la Reine. C’est dans les années 1970 que la Reine a sérieusement commencé à peindre et à dessiner. À côté ses aquarelles, dessins, scénographies et costumes, la Reine se spécialise dans l’art de la paramentique (chasubles pour les prêtres ou antepandium)…

Une reine artiste très populaire

Les domaines fantastiques sont aussi sujets à dessins pour Sa Majesté. Elle est passionnée par les paysages fantastiques et les mondes imaginaires de l’œuvre de Tolkien. Ils vont lui inspirer ses premiers dessins. Elle réalise au feutre noir des scènes du Seigneur des anneaux (à voir à la bibliothèque patrimoniale) ainsi qu’une série d’aquarelles « Paysages pour une légende perdue ». qu’elle signe sous le pseudonyme d’Ingrid Grathmer.

La reine Margrethe II est une artiste accomplie dans de nombreux domaines et l’exposition en est un précieux témoin.

MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Musée Henri-Martin ouvert du mercredi au dimanche de 11 h à 18 h. Tarif plein 8 €, tarif réduit 5 €

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.