Cahors. Une rentrée en force pour la MJC avec plus de 30 animations

Actu Lot-La vie quercynoise n°4006 du jeudi 25 août 2022

La MJC de Cahors se métamorphose. De nouvelles activités font leur apparition. 12 animations inédites s’inscrivent à côté des plus classiques, de quoi attirer de nouveaux adhérents.

©M-F Plagès
Le directeur Jérémie Morel et la présidente Josiane Costes. (M-F Plagès ©Actu Lot)

Le directeur de la MJC, Jérémie Morel, qui a pris ses fonctions, le 1er avril 2021, en pleine période Covid, se veut rassurant pour entamer une belle saison dont les maîtres-mots restent : éducation populaire, citoyenneté, apprentissage, partage et débats… Fort d’une grande expérience dans le domaine de l’animation au sein de différentes structures et doté d’un DUT en sciences de l’éducation, Jérémie Morel se veut confiant pour la rentrée en septembre 2022. De riches activités sont à découvrir.

Josiane Costes, présidente de la MJC, qui travaille de concert avec le directeur et toute une équipe, est assez enthousiaste de tout ce qui a pu être mis en place. Elle souligne : « Jérémie et l’équipe de permanents ont beaucoup travaillé. Il a été un moteur important pour trouver de nouvelles façons de faire, de nouvelles activités. Il a beaucoup œuvré en ce sens ».

Entretien avec le directeur, Jérémie Morel.

Actu : Vous avez pris la direction de la MJC durant la crise sanitaire, comment cela s’est-il passé ?

Jérémie Morel : Quand je suis arrivé en 2021, c’est un regard très particulier que j’ai pu avoir sur la MJC. En effet, nous avons essayé de maintenir au maximum, le plus d’activités possible. Nous étions soumis au pass sanitaire et cela nous a beaucoup impactés en termes de fréquentation. Nous avons remarqué une nette diminution des adhérents.

Nous essayons depuis quelque temps de nouer ou renforcer des partenariats. Ainsi avec le centre de loisirs, on a mis en place des mini-séjours en commun avec la MJC de Gourdon. Cet été, 2 mini-séjours en juillet et en août ont été organisés. C’est une première que nous souhaitons continuer à développer. Notre partenariat avec Gourdon se construit bien autour de ces projets et nous projetons de travailler aussi avec d’autres structures.

Donc pour moi la rentrée 2022 sera une année de fonctionnement normale du moins nous l’espérons. Avec l’offre mise en place et réfléchie conjointement avec le conseil d’administration, nous devrions retrouver une bonne fréquentation. C’est pour cette raison que pour 2022 nous gardons les activités qui fonctionnaient déjà en rajoutant de nouvelles propositions.

Quelles sont donc ses nouvelles propositions ?

J. M : On amène une douzaine d’activités en plus : danse africaine, flamenco, zentangle, photo, œnologie, chorale de femmes, éveil musical pour les tout petits, atelier terre pour les ados, sophrologie parentalité, atelier couture et récupération, cours de percussion, cours de langue…

Qu’est-ce qui a motivé le choix de ce panel d’activités ?

J. M : Tout d’abord pour attirer plus d’adhérents, ensuite montrer que la MJC peut se renouveler. Nous travaillons sur de nouvelles formules comme des propositions de stages soit dans nos murs ou à l’extérieur. On essaie de s’adapter car pendant la période Covid beaucoup de choses ont changé : les gens n’ont plus les mêmes habitudes, il y a une demande aussi de nouveautés. D’où la raison d’apporter de nouveaux formats d’activités sans engagement à l’année. Ces formules plus ponctuelles permettent aux adhérents de trouver leur intérêt en essayant une activité ou en la pérennisant. Mais surtout on a envie de retrouver du monde.

Quelle est la fréquentation de la MJC sur une année ?

J. M : Nous tournons environ autour 700 adhérents sur l’année sur un public intergénérationnel de 3 à 99 ans. C’est vraiment accessible à tout le monde. D’ailleurs, en dehors des activités de la MJC, nous organisons régulièrement des scènes ouvertes où des artistes plus ou moins confirmés découvrent la scène. Ensuite il y a aussi des expositions. Pour se rapprocher un peu plus des jeunes nous avons un partenariat avec Antenne d’Oc avec deux émissions « Des livres et moi » et « Culture club ». Cette dernière émission a été créée l’an dernier à destination de lycéens. Par ce biais-là on les amène à s’immerger dans le monde culturel cadurcien (théâtre, cinéma, concert…) et l’émission de radio retrace de manière critique ce qu’ils ont vu. Ça marche très bien.

Propos recueillis par MARIE-FRANÇOISE PLAGÈS

Renseignements et contact : www.mjc-cahors.fr, mjc.cahors@wanadoo.fr ou 05 65 22 62 62.

À l’agenda

  • Samedi 3 septembre 2022 la MJC sera présente sur le forum des associations.
  • Samedi 10 septembre 2022, 1re édition des portes ouvertes de la MJC.
  • Samedi 24 septembre v, journée « Collecte de déchets » et repas de quartier rue Saint James et Louise Michel.
  • Samedi 8 octobre 2022, hommage et inauguration de la salle théâtre Gabriel Loubradou.
  • Tous les mardis : se réapproprier le numérique et connaître tous ses enjeux.
  • Du 10 au 13 février 2023 : festival des amours divers avec Queer Quercy.
  • En mai 2023 : 5e édition du festival multi-jeux « l’envol du Phénix ».
  • En juin 2023, dernier samedi, la MJC fait battre le cœur de la ville.

Hommage à Gabriel Loubradou

En 1966, c’est un jeune professeur d’histoire-géographie qui ambitionne avec d’autres professeurs de créer une MJC. Il était adjoint à la culture sous la mandature de Maurice Faure. Cette idée a germé entre ces professeurs et les jeunes qui se réunissaient à la Barbacane. Gabriel Loubradou a donc convaincu Maurice Faure de créer cette MJC sur Cahors. En décembre 1966 il y a eu grande réunion au théâtre en présence de 400 jeunes pour lancer la création de la MJC officiellement créée en janvier 1967.
Gabriel Loubradou a été vraiment un maître d’œuvre. Il a été président de la MJC, puis est resté au conseil d’administration jusqu’en 1989. Très présent lors des 20 ans de la MJC en 1987, c’est à cette occasion-là que lui a été remis la médaille de la jeunesse et sport au vu de son implication.
En 2017, il a activement participé aux 50 ans de la MJC. Il est décédé en octobre 2021 et le conseil d’administration a souhaité lui rendre hommage.
« C’est important de se rappeler de l’histoire et des origines de notre maison parce que c’est ça qui fait notre identité, notre personnalité. Donc on a décidé de faire un hommage le 8 octobre en apposant une plaque à la MJC de Cahors. Ce sera une journée festive. Il y aura sa fille, Véronique, professeur de lettres au lycée Clément Marot qui a eu petite troupe de théâtre. Une salle Gabriel Loubradou lui sera dédiée à la MJC. Avec des anciens on est en train de préparer la rétrospective en interviewant les gens qui l’ont côtoyé. D’ailleurs ceux qui l’ont connu et qui souhaitent témoigner peuvent se faire connaître auprès de la MJC. » précise Josiane Costes.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.