Secours catholique. La grande précarité en hausse dans le Lot

Actu Lot – La vie quercynoise n°4018 du jeudi 17 novembre 2022

Pour la sortie du rapport annuel du Secours Catholique du jeudi 17 novembre 2022, Claude Caulet, de la délégation du Quercy, précise que la grande précarité augmente dans le Lot.

© M-F Plagès

À l’occasion de la sortie, ce jeudi 17 novembre 2022, du rapport statistique annuel du Secours Catholique Caritas France, dévoilant les chiffres nationaux officiels, Claude Caulet, vice-présidente de la délégation du Quercy (Lot et Tarn-et-Garonne), dresse un bilan des plus inquiétants : la grande précarité explose et touche de plus en plus de personnes.

La sortie de ce rapport marque également le lancement de la campagne nationale, dès le 19 novembre, qui est un moment privilégié pour mettre en avant les actions des équipes locales du Secours Catholique et faire appel à la générosité, l’association vivant essentiellement de dons.

Un bilan inquiétant

Claude Caulet, bénévole active depuis une dizaine d’années au sein du Secours Catholique, et au poste de vice-présidente de la délégation du Quercy depuis 6 ans, dresse un bilan alarmant.

Elle s’exprime en ces termes : « le rapport statistique est le reflet d’une enquête sur l’évolution du budget des personnes précaires à travers la crise. Ceci, permettant de voir quel a été l’impact de la crise sanitaire sur les finances des ménages ou des personnes seules sachant qu’elles ont été suivies avant, pendant et après la crise Covid. Ce qui en ressort, c’est que nous sommes face à un public en grande précarité. L’impact de la crise a été négatif. Les personnes ont accusé le coup et ne remontent pas ».

Le verdict est donc sans appel : les plus précaires ont été fortement déstabilisés par cette pandémie et ses conséquences sociales (isolement, perte de revenu, difficulté d’accès à l’éducation).

« Ces chiffres ne tiennent pas compte de l’inflation actuelle puisqu’on se base sur des chiffres par rapport à des données de 2021. Donc nous n’avons pas les chiffres après le choc de l’inflation et du coût de l’énergie. Nous sommes très préoccupés sur l’avenir. Les gens n’arrivent pas à prendre le dessus, ils s’enfoncent » s’inquiète Claude Caulet qui souligne la gravité de la situation.

La grande précarité s’installe

L‘accueil de jour du Secours Catholique, l’Étape, qui se trouve sur les bords du Lot à Cahors, se soucie du taux de fréquentation au fil des trimestres.

Ouvert tous les jours en matinée, l’équipe en place offre un petit-déjeuner et un brunch le week-end. Un temps très important pour écouter, échanger, aider les personnes à démêler leurs difficultés. La vice-présidente précise : « l’accueil de jour, qui est en fait un genre de café solidaire, est de plus en plus fréquenté. Au 1er trimestre 2022, l’équipe accueillait 70 personnes, le 2e trimestre 100 personnes et le 3e trimestre plus de 120 personnes. La situation est préoccupante. Le week-end, il peut y avoir plus de 60 personnes. Il faut vraiment analyser cette situation. Il y a une interrogation sur le développement d’une certaine forme de précarité. Et ma principale préoccupation est le contexte général avec la grande inquiétude dans l’arbitrage des budgets. L’hiver va être difficile. Mais ça on le sait depuis longtemps et nous l’avons signalé aux pouvoirs publics. La solidarité au niveau des associations va jouer à plein mais la solidarité nationale doit être également présente. Il faudra veiller à ce que tout le monde ait un logement décent, et un accès digne à l’alimentation ».

Les chiffres de la délégation

Dans la délégation du Quercy SCCF, qui couvre les départements du Lot et du Tarn-et-Garonne, près de 300 bénévoles agissent dans la vingtaine d’équipes réparties sur le territoire : 9 équipes pour le Lot ce qui représente plus de 100 bénévoles. Ils œuvrent au quotidien et rencontrent ces personnes touchées par la précarité. Le 1er besoin exprimé est avant tout celui d’une écoute, d’une rencontre attentive, bienveillante et inconditionnelle.

« Nous sommes toujours en lien avec les services sociaux avec une volonté de partenariat et de travailler avec d’autres partenaires associatifs : Restos du Cœur, Emmaüs (pour aider des familles sur des prêts ou de l’équipement), Secours Populaire (aide alimentaire et biens matériels), Croix Rouge… Sur 2021, 1862 personnes ont été accompagnées sur le 46-82. La délégation du Quercy a accordé en 2021 une aide financière de 58 466 € répartie en besoin alimentaire ou aide financière pour des parcours de vie » précise Claude Caulet.

Des arbitrages impossibles…

Au vu de leurs budgets, les ménages rencontrés sont amenés à réaliser des arbitrages impossibles. Les personnes pauvres doivent prendre bien souvent des décisions radicales sur le chauffage, l’alimentation…

Près d’un ménage sur trois accueilli par le Secours Catholique n’a pas de logement stable et vit à la rue, dans des squats, une caravane et quelquefois en famille. Être pauvre aujourd’hui en France, c’est être en manque de lien social, de protection, d’interlocuteurs dans les services publics et bien sûr d’argent.

Les équipes en place accueillent plus de couples avec enfants par rapport à l’année précédente qui était marquée par une majorité d’hommes seuls. 57,5 % du public reçu, représente une tranche d’âge de 25 à 49 ans, souvent sans emploi, ou avec un emploi précaire ou d’autres avec des revenus très modestes. Il apparaît aussi des personnes avec de très petites retraites, comme des femmes seules âgées.

Les grandes préoccupations

La vice-présidente conclut la présentation du rapport en souhaitant sensibiliser tout le monde sur la situation. « Compte tenu des difficultés, notre préoccupation est de lancer ce grand appel au don qui débutera officiellement avec le bilan du rapport statistique qui sera dévoilé jeudi 17 novembre. La campagne démarrera le 19 novembre, sur toute la France, et se poursuivra jusqu’au mois de décembre avec diverses manifestations. Il est important de conforter nos ressources pour permettre d’aider les personnes qui vont nous solliciter. On est dans une situation de crise et les donateurs eux-mêmes sont en attente de voir ce qui va se passer. Mais le message que j’aimerais leur envoyer c’est de penser que certains auront encore beaucoup moins. Le soutien de chacun est très important malgré la période difficile que nous traversons. Surtout ne nous lâchez pas. »

Retrouvez les bénévoles du Secours Catholique pour récolter des dons dans quatre villes du Lot, sur les marchés : Cahors le 10 décembre, Figeac le 10 décembre, Saint-Céré le 10 décembre, Gourdon les 3 et 4 décembre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.