Castelnau Mtier. Un projet d’ombrières photovoltaïques sur la commune

Actu Lot – La vie quercynoise n°4019 du jeudi 24 novembre 2022

Le conseil municipal de Castelnau-Montratier dans le Lot a adhéré à un projet d’installation photovoltaïque de 6 ha sur sa commune, dont 3 ha en ombrières.

© M-F Plagès
Le conseil municipal de Castelnau-Montratier a adhéré à un projet d’ombrières agriphotovoltaïques. (©MFP / Actu Lot)

Lors du conseil municipal du 17 novembre 2022, il était discuté d’un projet d’implantation d’ombrières agriphotovoltaïques porté par la société TSE sur la commune de Castelnau-Montratier dans le Lot.

Dans la mouvance du développement de l’énergie photovoltaïque et plus particulièrement pour ce cas de l’agrivoltaïsme, le maire Dominique Marin, présentait le projet qui devrait voir le jour sur les terres de M. Brugidou dans les environs de Castelnau-Montratier.

À lire aussi

Plusieurs projets 

En préambule, Dominique Marin, a rappelé, que plusieurs porteurs de projets en matière d’énergies renouvelables ont présenté à la mairie quelques propositions. Tous ne sont pas forcément réalisables ou envisageables sur le territoire aussi la municipalité s’est appuyée sur trois axes afin de sélectionner les projets : la conservation de l’agriculture, l’intégration paysagère, et que cela soit fiable économiquement.

Sur 6 ha

La société TSE, connue pour ses ambitions en matière de photovoltaïque, vise à installer des ombrières agrivoltaïques sur 6 ha sur les terres de M. Brugidou (procès-verbal du 28 septembre 2022). Elles seront composées de structures porteuses (poteaux, pannes, traverses, haubans…), de panneaux solaires et de leurs accessoires électriques (câblage, connecteurs, onduleurs, transformateurs et armoires électriques…) au sein de volumes localisés au-dessus de terrains à destination agricole.

La canopée photovoltaïque, qui va s’étendre sur 3 ha, sera à une hauteur comprise entre 5 et 8 mètres de haut, permettant de maintenir et favoriser toutes activités agricoles en dessous de la structure (production animales ou végétales), en produisant en parallèle de l’énergie solaire. Et, 3 ha non couverts supplémentaires.

Pour l’heure le projet est expérimental et les études de viabilité s’étendront sur 5 ans pour déterminer de la rentabilité de ces deux structures. La société TSE projette la réalisation des études nécessaires à la poursuite du développement d’un tel projet sur le territoire.

Adhésion votée à l’unanimité

La municipalité adhère à ce projet où elle devra se prononcer bientôt pour la validation du permis de construire. Dominique Marin appuyait sur le fait que cela présente un intérêt local. L’adhésion à l’implantation de l’ombrière agrivoltaïque a été votée à l’unanimité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.